Equipe 2024 2024 06 03 dt2 lancement interreg 6

Les acteurs du projet Destination Terrils 1 & 2

Passer au contenu

Partenaires programme INTERREG V Destination Terrils

Espace Environnement

Cette association est reconnue depuis plus de 30 ans comme organisme pluraliste et indépendant, organisateur neutre de la concertation et de la participation des acteurs des territoires sur l’ensemble des thématiques du cadre de vie, avec une attention toute particulière à l’accompagnement des citoyens, tant en Wallonie qu’en France. Espace Environnement possède une bonne connaissance des terrils au travers de nombreux dossiers de concertation conciliant valorisation énergétique, implication sociale et préservation de la biodiversité. L’association a également accompagné l’émergence ou la mise en œuvre d’itinéraires de cheminements lents et différentes dynamiques de quartier.

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement

Le CPIE Chaîne des Terrils est une association intervenant sur l'ensemble du Bassin minier de la région Nord - Pas-de-Calais. Cette association agit dans le domaine de l'éducation et de la sensibilisation à l'environnement, au patrimoine, au développement durable, à l'écocitoyenneté...

Elle propose également diverses formations : BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport), formation de Guides Nature et Patrimoine Volontaires, formations naturalistes.... Elle réalise aussi de nombreuses études comme des inventaires naturalistes et patrimoniaux ou encore des suivis et évaluations écologiques (baguage, radiopistage).

Le CPIE Chaîne des Terrils a été opérateur chef de file dans le cadre d'INTERREG IIIA et IVA et a participé au microprojet INTERREG 3A.

CARAH

Le CARAH est une structure de la Province de Hainaut qui a notamment développé une expertise dans différents domaines tels que l’évaluation biologique des sites miniers et la valorisation durable du patrimoine.

Une collaboration fructueuse avec différents services des administrations publiques (Wallonie, communes) ou d’autres acteurs concernés par la thématique minière (PCDN par exemple) s’est construite au fil des projets.

Ardenne & Gaume

Ardenne & Gaume est une association pionnière en Belgique créée en 1941.

Elle a pour mission de sauvegarder et de promouvoir le patrimoine naturel, historique et paysager, notamment par la création et la gestion d’espaces naturels en Wallonie.

Actuellement, Ardenne & Gaume gère et protège plus de 100 espaces naturels au travers de toute la Wallonie. Réserves naturelles privées, agréées ou domaniales, ou autres surfaces gérées en convention, ces espaces naturels représentent plusieurs milliers d’hectares de nature protégée.

CBNBL

Le Conservatoire botanique national de Bailleul dispose d’un agrément du Ministère en charge de l’écologie depuis 1991, lui donnant la responsabilité d’étudier la flore et les végétations du nord-ouest de la France. Dans ce cadre, le CBNBL a souvent participé à la mise en place de méthodes d’évaluation de l’intérêt patrimonial et de la sensibilité de la flore et des végétations. Il a notamment réalisé l’évaluation et la hiérarchisation de sites miniers du Nord.

Natecom

Cette Association Sans But Lucratif, fondée en 1970 par un groupe de passionnés, participe depuis 1973 à l’étude, la sauvegarde et à la mise en valeur des terrils de la région binchoise, milieux semi-naturels témoignages du passé minier de la région. L’association est reconnue par la Wallonie comme Centre d’Interprétation des terrils et comme association environnementale locale.

Partenaires associés programme INTERREG V Destination Terrils

Charleroi

La Ville de Charleroi apportera les compétences de différentes divisions au projet, en particulier celles de l'Office du Tourisme, un interlocuteur privilégié du Commissariat général au Tourisme (CGT) de la Wallonie, la Division de l'Aménagement urbain qui assure des missions en matière d'aménagement du territoire et ayant pour objectif l'amélioration du cadre de vie et la Division de l'Ecologie urbaine qui assure l'entretien la création et l'aménagement des espaces verts publics.

Chana

Charleroi Nature, plus communément connue sous le nom de Chana, est une asbl environnementale fondée en 2009 sous l’impulsion de quelques personnes soucieuses de la protection et de la valorisation du patrimoine naturel de la Ville de Charleroi. Elle a pour missions : la conduite du Plan Communal de Développement de la Nature de Charleroi, l’éducation à l’environnement et à la culture scientifique ainsi que le développement d’actions de sauvegarde de la biodiversité dans les espaces verts et urbains de l’agglomération de Charleroi.

programme INTERREG VI Destination Terrils 2 (nouveau partenariat)

Eden 62

Eden 62, outil technique du département du Pas-de-Calais pour la gestion des espaces naturels sensibles, est chargé, depuis 30 ans, de la préservation de la biodiversité de certains terrils. 17 terrils sont gérés par Eden 62. Ils sont répartis sur 8 Espaces naturels sensibles qui s'étendent sur près de 800 Ha. Eden 62 a une solide expérience notamment en termes d’aménagement : + de 250 km de sentiers sont ouverts au public sur les sites dont 22 accessibles aux personnes à mobilité réduite. Depuis 2016, Eden 62 a mis en place un plan de gestion multi-sites regroupant les terrils pour en faciliter la gestion. La sensibilisation du public sur ces sites est également une de ses missions. Chaque année, Eden 62 travaille avec une trentaine d’écoles, participe à plus de 50 événements et propose plus de 200 animations. Depuis 2020, pour faciliter l'adhésion des habitants, la structure a fédéré un groupe de riverains bénévoles sur un espace naturel afin de les impliquer davantage dans la vie du site. Depuis 2022, Eden 62 forme le personnel des communes à une meilleure connaissance des espaces naturels. Enfin, via notre service communication, nous valorisons nos actions partenariales et pédagogiques sur des supports classiques via les canaux de communication locaux (presse, radio, télé). Depuis 2011, nous communiquons au moins 2 fois par semaine sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Youtube). Près de 17000 abonnés nous suivent à ce jour sur ces réseaux.

Mission Bassin Minier

La Mission Bassin Minier, outil partenarial associant l’Etat, la Région, les 2 départements et les 7 agglomérations du Bassin minier est un outil d’ingénierie visant à accompagner l’ensemble des acteurs dans des actions d’aménagement, de développement et d’animation territoriale.

Elle assure avec les services de l’Etat, la gestion de l’inscription du Bassin Minier au Patrimoine mondial de l’UNESCO, garantissant ainsi sa préservation, sa valorisation, sa médiation et sa contribution aux stratégies territoriales.

La MBM a produit les schémas stratégiques de la trame verte et bleue en 2002 et 2006, qui ont inspiré la démarche de la Chaîne des Parcs dans le Pas de Calais (PMA/Euralens). La MBM vient de produire, pour le compte du Département du Nord, le schéma de mise en réseau des espaces naturels et récréatifs du Bassin minier du Nord. Enfin, la MBM a constitué le dossier visant à la création du site classé de la Chaîne des terrils qui assure une protection réglementaire à 78 terrils du Bassin Minier, dispositif dont elle assure l’animation du réseau des propriétaires/gestionnaires.

La MBM a également établi, en lien avec l’ensemble de ses partenaires, une stratégie autour du déploiement des sports de nature comme levier d’attractivité résidentielle et de rayonnement touristique. Cette stratégie vise à conforter les sites de pratiques privilégiées, organiser leur mise en réseau (Véloroutes et Voies vertes, réseau points noeuds) pour in fine faire émerger le Bassin minier comme une Destination Sports. Au cœur de cette stratégie, la question de l’itinérance est centrale.

Enfin, à l’occasion des 10 ans de l’inscription du Bassin Minier au Patrimoine mondial de l’UNESCO, en convoquant de nombreuses disciplines artistiques, une programmation a mis en scène le patrimoine minier grâce à des formes de restitutions qui ont privilégié l’espace public patrimonial (terrils, grands sites miniers, cités minières) et l’appréhension du Bassin Minier dans sa grande diversité.

la Province de Hainaut

Depuis quelques années, la Province de Hainaut se charge de la création, de la mise à jour et de l’entretien des réseaux à points-nœuds à vélo et à pied sur son territoire.

Notre service dispose de l’ensemble de la technologie et de la logistique pour réaliser ces tâches. Plus de 400 bénévoles contribuent au maintien en ordre des 18.500 balises sur les 3.400 km de route. Nous collaborons avec l’ensemble des 69 communes de la Province du Hainaut pour l’entretien des réseaux, non seulement avec leurs services tourisme, mobilité et travaux, mais aussi avec les intercommunales, les parcs naturels, les autres Provinces belges, la Région, des Hautes Ecoles, le Département du Nord, les acteurs privés, les citoyens… Les échanges et la collaboration sont au centre de notre métier. L'Intercommunale de Développement des arrondissements de Tournai-Ath a ainsi sollicité notre expertise pour l’entretien de ses réseaux à points-noeuds et a souhaité notre implication dans la suite du projet Eurocyclo (Interreg V).

La Province de Hainaut est impliquée dans d’autres projets Interreg VI, en collaboration étroite avec le Département du Nord et les Maisons du Tourisme du territoire, pour le développement des réseaux à points-nœuds vélo et pédestre transfrontaliers. Nous veillerons à la complémentarité des projets et à l'absence de redondance entre eux.

Notre cellule s’occupe également de la formation des opérateurs aux outils numériques (communication, vente en ligne, e-réputation…). Dans ce cadre, nous avons épaulé les opérateurs du projets Interreg Va Destination terrils dans la création de leur site Web www.destinationterrils.eu que nous gérons désormais pour la Wallonie.
Nous avons également des compétences en matière de Système d’Information Géographique.

Enfin, nous avons une connaissance du territoire et une vision transversale sur la Province du Hainaut.

Maison du Tourisme de la Région de Mons

La Maison du Tourisme de Mons sera à la manœuvre concernant le marketing et la promotion de la « Destination terrils » :

l'Analyse et positionnement marketing de la Destination La Conception et développement d’outils de promotion de la Destination La Campagne de communication transfrontalière

La MT de Mons souhaite pouvoir aménager des terrils sur base des échanges transfrontaliers en amont ;

La gestion des cheminements et sécurisation panneaux d’accueil et d’information, tables d’orientation ;
l'opérations de concertation auprès des habitants, des utilisateurs et chantiers participatifs ;
l'Aménagement des zones de départ de promenades ;
l'évaluation des actions de gestion et des aménagements touristiques via un protocole transfrontalier.

La MT de Mons jouera le rôle de relais dans l’animation du réseau des guides ambassadeurs.

la création d’outils de médiation (développement de contenus : production et diffusion de podcasts transfrontaliers, visites virtuelles, gamification et achat de matériel pédagogique et inclusif).
La création de balades adaptées aux différents publics
La structuration de produits à l’échelle transfrontalière : création de packages touristiques

La MT de Mons jouera le rôle de relais avec les opérateurs touristiques et culturels, publics et privés, dans la création d’une route du bassin minier transfrontalier à vélo ou à pied avec pour objectif de relier le GR412 côté belge et le GRP Bassin Minier côté français et dans la mise en œuvre de l’accessibilité des terrils par des modes actifs.

Aider au développement de l’attractivité touristique des terrils par la mise en place de projets culturels transfrontaliers sur l’arc minier franco-wallon :

La création d’installations artistiques à l’échelle de la Destination terrils
La création de nouvelles mises en récit (accompagnement écriture et production, diffusion éphémère reproductible, organisation de balades contées et/ou artistiques).
Un spectacle (événement fédérateur) sera organisé sur le territoire de la MT Mons et des projets participatifs ponctueront la période sur les différents sites et sur plusieurs territoires.

La Maison du Tourisme du Pays de Charleroi

Créée en 2017, la Maison du Tourisme du Pays de Charleroi a comme missions principales l’accueil et l’information des touristes, la promotion des activités touristiques et le développement de synergies entre opérateurs touristiques sur un territoire couvrant 9 villes et communes wallonnes, dont la plupart témoins de l’industrie minière d’antan : Aiseau-Presles, Courcelles, Châtelet, Charleroi, Farciennes, Fleurus, Gerpinnes, Les Bons Villers, Montigny-le-Tilleul et Pont-à-Celles.

Dans le cadre de ce projet, elle peut mettre en avant les compétences et expériences suivantes :

- Expertise touristique : accueil des publics, marketing touristique, commercialisation de produits touristiques et culturels, animation de territoire, promotion internationale, synergie entre opérateurs de l’écosystème touristique, stratégie ;

- Expertise en gestion et suivi de projets ;

- Connaissance des opérateurs touristiques et culturels de la région de Charleroi ;

- 19 terrils sur notre territoire déjà repris sur le portail Destination terrils

- 7 guides Ambassadeurs des terrils dans notre cellule de guides touristiques du Pays de Charleroi dont l’asbl les Terril-bles et 1 Ambassadeur des terrils hors cellule de guides ;

- En cours de réalisation réseau Points-nœuds vélo couvrant le territoire : Aiseau-Presles, Charleroi, Châtelet, Courcelles, Farciennes, Fleurus, Gerpinnes, Les Bons Villers, Montigny-le-Tilleul et Pont-à-Celles ;

- Participation indispensable à la cohérence de la mise en tourisme des terrils de l’arc minier franco-wallon ;

- Connaissance et expertise du patrimoine industriel minier carolo et du Bois du Cazier classé au Patrimoine mondial de l’Unesco

Centrissime

La Ville de La Louvière a développé des outils sectoriels qui ont permis de répondre à de nouveaux défis comme la lutte contre le changement climatique, l’énergie, la conservation de la biodiversité et la participation citoyenne. Elle pourra partager ses expériences et mettre différents services (cadre de vie, mobilité, culture, tourisme, communication, citoyenneté…) à disposition du projet pour aider les partenaires.

Elle s’est aussi engagée dans un projet de ville L.LO 2050 qui poursuit 3 objectifs majeurs à savoir : devenir une ville-parc où l’espace urbain cohabite avec la nature et où un réseau de mobilité douce parcourt le territoire, une ville vivante au plan civique et économique. Cette étude pourrait servir d’exemple à tout le territoire transfrontalier.

Reconnue Destination Européenne d’Excellence sur la thématique du Tourisme Culturel (EDEN 2017), la ville pourra partager ses expériences afin d’atteindre les objectifs stratégiques (4.6) du programme.

Elle possède plusieurs terrils sur son territoire dont 3 ont été étudiés dans le cadre d’Interreg V Destination terrils. Ces derniers sont propriété de la ville ou de la Région Wallonne ce qui facilitera la mise en œuvre d’actions dans le cadre du projet.

La ville mandatera aussi son opérateur touristique, Centrissime, pour assurer la coordination des actions à l’échelle régionale et transfrontalière. Il sera actif sur l’ensemble de son territoire d’intervention, incluant 11 communes.

Centrissime a contribué à la création du réseau cyclable points-nœuds « Vhello » et mettra son expérience et son personnel (8 agents) au profit du projet, sur les 6 communes du Pays du Centre disposant de terrils.

L’ASBL dispose surtout d’une expérience de plus de 20 ans en termes de communication, marketing territorial, organisation d’événements, de balades guidées, création de produits et dans la gestion de projets de développement touristique. Elle collabore depuis 1 an avec les ambassadeurs transfrontaliers des terrils.

La Ville pourra également mettre son studio d’enregistrement à disposition des partenaires du projet pour la réalisation de certaines actions, notamment la création de podcasts.

Cœur d’Ostrevent Tourisme

Cœur d’Ostrevent Tourisme a pour objectif d’animer la politique touristique de la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent. Cette stratégie repose sur un positionnement fort autour de la thématique minière, de la nature et du slow tourisme. L’office de tourisme est chargé d’assurer la promotion et renforcer l'attractivité des sites et des activités touristiques, d’accueillir et d’informer les habitants et les visiteurs, de développer et de commercialiser des prestations touristiques puis de participer à l'animation du territoire en matière d’événementiel.

Compte-tenu des enjeux liés au développement de la politique touristique locale basée sur une offre dédiée à l’itinérance, l’office de tourisme exploite une flotte de VTC et vélos à assistance électrique. Parmi l’offre : la location de vélos et l’organisation de balades commentées. De nombreux outils d’information et de diffusion ont été déployés : circuits de randonnées, table numérique de médiation innovante et immersive qui permet au visiteur de visualiser en 3D son parcours de balade…

L’office de tourisme est particulièrement actif dans la création et la commercialisation de produits touristiques originaux sur l’histoire, la biodiversité, la singularité paysagère et la préservation des milieux des terrils. Dans le cadre de l’exercice de ses missions, l’office de tourisme a développé de solides connaissances des différents usages et profils d’usagers fréquentant les terrils ainsi que dans la mise en tourisme de ceux-ci.

Depuis sa création en 2018, Cœur d’Ostrevent Tourisme a su se positionner comme un partenaire incontournable des acteurs privés et publics de l’économie touristique de son territoire et du Nord-Pas-de-Calais.

La communauté de communes Cœur d’Ostrevent

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses différentes compétences (développement économique, transition écologique, cohésion sociale…), la communauté de communes Cœur d’Ostrevent (21 communes-73 000 habitants) a pour objectif de mettre en place un projet de territoire durable. En 2016, elle définit sa stratégie touristique autour de la thématique minière, de la nature et du slow tourisme dont les objectifs sont notamment de faire des mobilités douces un mode de découverte privilégié du territoire ainsi que de devenir un territoire de référence pour la pratique des activités de pleine nature. La collectivité dispose d’une solide expérience en matière d’aménagement, de gestion et d’animation d’itinéraires de randonnée (pédestre et vélo) : territoire pilote auprès de la Mission Bassin Minier dès 2001 pour la mise en œuvre opérationnelle du Schéma de la Trame verte et bleue du bassin minier, la collectivité et ses partenaires ont aménagé d’anciens cavaliers miniers, des voies vertes et de nombreux terrils. Le maillage territorial existant aujourd’hui permet de relier l’ensemble des sites emblématiques du territoire et notamment les différents terrils. Depuis le 1er janvier 2022, l’intercommunalité est devenue gestionnaire d’une partie du plus grand terril plat du bassin minier (140 ha), le terril des Argales, aux côtés du Département du Nord au titre des Espaces Naturels Sensibles. Grâce à l’expérience acquise depuis plus de 20 ans, le Coeur d’Ostrevent mène aujourd’hui un projet d’aménagement exemplaire du terril des Argales afin de l’inscrire dans son environnement notamment à l’échelle transfrontalière et d’apporter des solutions à la fréquentation croissante et impactante du site. L’objectif n’est plus d’accueillir plus de visiteurs mais de mieux les accueillir notamment les personnes en situation d’handicap.

Culture Commune

Implantée sur la base 11/19 de Loos-en-Gohelle à proximité du CPIE Chaîne des Terrils, Culture Commune, scène nationale du Bassin minier du Pas-de-Calais accompagne la transition du Bassin minier du Pas-de-Calais par la mise en œuvre d’actions artistiques et culturelles en lien avec son territoire et sa population.

Ses interventions, principalement rattachées au spectacle vivant se déroulent en salle et à l’extérieur dans différents espaces publics, et notamment sur d’anciens sites miniers (cités minières, anciens cavaliers, terrils…). La prise en compte du contexte patrimonial, culturel, social, éducatif, économique et environnemental est une préoccupation constante dans toutes les démarches développées qui sont, pour une large part, élaborées en co-construction avec des partenaires de projet, notamment les acteurs culturels ou liés à l’environnement et au tourisme.

Dans ce cadre, Culture Commune a eu des collaborations régulières avec la Chaîne des Terrils sur différents projets notamment à travers l’invention de parcours artistique et patrimonial (Rendez-vous cavaliers, Ici et là dans la cité…) en coécriture avec des artistes et des acteurs des périmètres miniers (habitants, communes, communauté d’agglomérations, Pays d’arts et d’histoire, CPIE Chaîne des Terrils, Mission Bassin Minier, Office de Tourisme de Lens-Liévin…). Culture Commune prend en compte les contraintes environnementales et de sauvegarde des sites dans la mise en place de tous les projets développés.

Le Boulon

Avec la création du festival « Les Turbulentes » en 1999, la mise en œuvre d’un projet artistique au sein d’une ancienne boulonnerie dès 2004, puis la labellisation Centre National des arts de la rue et de l’espace public en 2013, le Boulon cultive depuis plus de 25 ans une relation complice et sensible entre les artistes, les publics et la cité à Vieux-Condé, dans le bassin minier valenciennois et plus largement en région Hauts-de-France.

Le Boulon agit sur son territoire en misant sur la participation des artistes et des populations à la construction d’un espace au sein duquel l’art occupe une place déterminante. Guidé par son territoire et son travail spécifique autour des questions urbaines et sociales, le Boulon développe, aux côtés des artistes, des projets ayant trait à la construction du lien social et au processus de construction de la ville afin d’apporter des réponses inédites aux enjeux du bassin minier. Le Boulon inscrit son travail dans un contexte marqué par une volonté forte de redynamisation après une désindustrialisation brutale des secteurs de l’industrie minière et sidérurgique. Cette évolution du bassin minier d’un point de vue économique, social, environnemental et urbain pose la question de la relation que les hommes entretiennent avec un espace donné, celui dans lequel ils vivent et se déplacent, et qui forme leur cadre de vie. Les projets artistiques initiés par le Boulon se préoccupent de voir de quoi est faite la ville (les espaces publics, les espaces naturels, le patrimoine, l’habitat…) et quels sont les rapports qu’entretiennent les habitants avec elle. Le Boulon est ainsi partie prenante des dynamiques de développement territorial. S’adressant aux individus comme au collectif, le Boulon propose des actions sensibles qui se saisissent du contexte pour créer des expériences fédératrices dans le cadre de projets spécifiques comme dans le cadre de grands rassemblements tels que Les Turbulentes.